skip to Main Content

Les roses colorent l'espace vert.

Les roses ajoutent un plus de couleur au vert de l’espace public. Avec leurs nombreuses qualités, elles s’intègrent parfaitement dans le concept de la Ville verte. En particulier, ce sont les rosiers arbustes qui sont les mieux adaptés. Ces roses existent depuis les années 1980 et reprennent du terrain. Ces dernières années, de nombreux rosiers arbustifs naturels ont arrivés sur le marché ; ceux-ci sont spécialement adaptés aux espaces verts publics : des roses robustes, saines et qui nécessitent peu d’entretien. En les utilisant et en les gérant bien, elles dureront longtemps.

Une floraison longue durée

Les roses ont une valeur ornementale élevée sur le long terme. De juin jusque tard en automne, elles affichent fièrement leurs fleurs. La gamme de couleurs va du blanc au pourpre, du pastel jaune au rouge vif, et tous les nuances entre les deux. Les rosiers arbustes à grandes fleurs (hybrides de rosiers thé et de floribundas) conviennent aux parterres de roses classiques. La plupart des rosiers arbustes modernes restent bas et poussent en largeur. Les roses sont une valeur ajoutée pour un parterre.

Biodiversité

Les roses contribuent aux bénéfices apportés par la ville verte, dont la biodiversité. Ainsi les fleurs de rosiers sont riches en pollen : une source de nourriture importante pour toutes sortes d’abeilles, de bourdons, de syrphes et de coléoptères. Avec des roses à fleur simple et demi-double, les insectes peuvent facilement atteindre le pollen. Par ailleurs, les fleurs de roses ne contiennent aucun nectar, c’est la raison pour laquelle elles n’attirent que peu de papillons. Après les fleurs, de nombreux rosiers font beaucoup de cynorhodons. En ville, ce sont surtout les oiseaux qui en profitent. Pour les grives et les merles, c’est la partie charnue du cynorhodon qui est une nourriture bienvenue en hiver. Les chardonnerets et autres mangeurs de graines picorent les graines du cynorhodon. À cet égard, ce sont ceux de l’églantier (Rosa canina) et de la rose du Japon (Rosa rugosa) qui sont leurs préférés.

Sol

Les rosiers peuvent être plantés tout au long de l’année, sauf s’il gèle. Les plantes en pleine terre, à racines nues, peuvent être plantées entre octobre et mars. L’avantage des rosiers à racines nues est qu’ils sont moins chers, que l’offre est plus grande et qu’un trou de plantation plus petit suffit.

Lors de la plantation, faites attention à certains points pour que les rosiers aient un bon départ. Comme pour beaucoup de choses : une bonne préparation est la moitié du travail. Cela signifie avant tout un sol riche et sain. Chaque type de sol convient, à condition que le sol soit bien perméable. Les roses n’aiment pas avoir les pieds mouillés. En outre, l’emplacement doit être ensoleillé : les roses ont besoin d’au moins 4 heures de soleil par jour, plus il y a de soleil, mieux c’est.

La plantation

Les rosiers achetés sans motte doivent être bien humidifiés avant d’être plantés. Pour ce faire, immergez-les dans de l’eau. Dégagez bien les racines d’éléments gênants. Il est important que le trou soit assez profond : ainsi les racines pourront s’étendre complètement. Remplissez le trou de terre et tassez bien tout autour. Arrosez, si possible, après la plantation. Pour les plantes en pots, il est nécessaire de retirer les plantes des pots. Lors de la plantation, la partie supérieure de la motte devrait être à quelques centimètres sous la surface du sol. Coupez ou déchirez les pots compostables avant la plantation, afin que les racines puissent facilement se développer. La densité moyenne est de 4 à 5 plantes par m2, toutefois, cela dépend fortement de l’espèce.

Une gestion facile

Les roses contribuent à la qualité de vie en ville et dans les villages. En outre, les rosiers naturels se gèrent facilement. En reportant la taille de deux à trois ans, ces espèces étouffent les mauvaises herbes, alors que la floraison continue. Et ils peuvent être taillés mécaniquement, par exemple avec une barre de coupe ou une tondeuse à fléaux. Cela se produit après les gelées les plus sévères en mars ou en avril. Utilisez une barre de coupe sur des rosiers naturels. Repassez sur les rosiers, après la taille, avec un sécateur aiguisé.

La plupart des rosiers sont bien tolérants à la sécheresse, il est donc rarement nécessaire d’arroser pendant les périodes sèches. Certaines espèces, comme le Rosa rugosa (Rosier du Japon) ou Rosa pimpinellifolia (Rosier pimprenelle), sont tolérantes au sel et peuvent être plantées le long des routes.

Pour terminer

Les rosiers grimpants conviennent aux murs verts. Les façades vertes atténuent les bruits, font baisser la température estivale et améliorent la qualité de l’air. Les rosiers sont également adaptés pour une plantation proche de groupes vulnérables, car elles ne sont pas toxiques et qu’il existe certaines espèces sans épines.

Roses Excellence

Les roses Excellence sont des roses robustes, saines, riches et à floraison continue. Pour être admissible au prédicat Excellence, les roses subissent une inspection sur roseraies différentes aux Pays-Bas et en Belgique. La KVBC coordonne les inspections annuelles. Après 3 ans, c’est l’évaluation finale.

Roses ADR

Tous les ans, l’Allgemeine Deutsche Rosenneuheitenprűfung présente les nouvelles roses ADR. Les roses qui se qualifient pour ce prédicat ont subi des tests rigoureux dans 11 roseraies réparties dans toute l’Allemagne. Les roses ont été inspectées pendant 3 ans sur des éléments tels que la rusticité, la floraison (richesse et durée), la santé et le parfum.

Back To Top
Roses4Gardens gebruikt cookies en scripts van Google om uw gebruik van onze websites geanonimiseerd te analyseren, zodat we functionaliteit en effectiviteit kunnen aanpassen en advertenties kunnen tonen. Ook gebruiken we na aparte toestemming cookies en scripts van Facebook, Twitter, LinkedIn en Google om social media integratie op onze websites mogelijk te maken. Als u wilt aanpassen welke cookies en scripts we mogen gebruiken, kunt u hieronder uw instellingen wijzigen.
Cancel